Brain Damage sait rendre hommage à Pink Floyd

Le 5 novembre dernier, la Fondation du collège Beaubois avait le grand plaisir de présenter pour son concert-bénéfice automnal la formation Brain Damage dans son spectacle Hommage à Pink Floyd.

Pendant plus de 2 heures, les 9 membres de la formation en ont mis plein les yeux et, surtout, plein les oreilles aux spectateurs réunis pour cette soirée au Théâtre Beaubois. Tous les grands succès du groupe légendaire britannique ont été brillamment interprétés. Que ce soit Pigs, Hey You, Echoes, Money, Wish You Were Here en passant par Run Like Hell pour finir par Another Brick In the Wall (part. 2), pour ne nommer que celles-ci, Brain Damage interprète avec grande justesse les pièces musicales de Pink Floyd, tout en y ajoutant quelques particularités grâce au talent réuni sur scène.

D’abord, que dire de la virtuosité et du talent de Daniel Roy, aux guitares, aux voix, à la conception du spectacle et à la direction musicale, qui a une remarquable maîtrise de tout ce qu’il touche. Il est entouré de belle façon à la batterie et aux percussions par Bruno Castonguay, qui place même ses rototoms en forme pyramidale, de Jean-Christophe Duguay aux claviers et de Patrik Lafrance à la basse et aux voix. Également, que dire des 3 jolies choristes, Samanta Crête-Proudrier, Caroline Marcil et notre Sophie Pinard, responsable de l’ensemble vocal au Collège, qui, par leurs envolées vocales, n’ajoutent qu’en qualité au spectacle offert. Il en est de même pour la performance de Hughes Jomphe aux saxophones, qui par moment devient l’interprète de la pièce ainsi que du dernier venu, Yannick Strawinski, l’interprète principal et à la guitare acoustique, qui déploie une voix juste et met en valeur les textes et les harmonies de Pink Floyd.

Bien évidemment, qui connait Pink Floyd pense aux moyens techniques déployés en spectacle pour appuyer leur musique. Bien que Brain Damage dispose d’un budget plus limité à cet égard, ils tirent très bien leur épingle du jeu par la qualité et la puissance sonore de leur prestation, les projections vidéo sur écran géant ainsi que par les éclairages et jeux laser de haute qualité projetés tout au long de leur performance. Pour les aider sur ces aspects, ils peuvent compter sur la collaboration d’Acoustix Québec et de LaserTech Canada. Si Pink Floyd est légendaire, Brain Damage sait faire pour rendre hommage à leur musique et leur univers.

033Mentionnons qu’en après-midi, pour le secteur secondaire, cette soirée fut précédée par une rencontre au Théâtre Beaubois entre quelques membres de la formation Brain Damage et les élèves appartenant aux cours de musique. Animée, encore cette année, par l’enseignante en musique Annie Cardin, cette rencontre a permis aux jeunes d’en apprendre davantage entre autres sur la vie de groupe, la conciliation passion et responsabilités. Ils ont été à même de constater  un autre bel exemple que la pratique et l’effort sont les clés pour la réussite. Les élèves ont également eu droit à une courte prestation du chanteur et de la formation.

Un événement de cette envergure, ayant permis à la Fondation d’amasser un profit net de 4 000 $, ne peut remporter un tel succès sans l’appui de commanditaires et de bénévoles. La Fondation du collège Beaubois souhaite remercier Karaté Sunfuki Kenpo – St-Eustache, Ébénisterie Bois Design, SGCD, l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro, les Promotions Zone ainsi que Paul Cmikiewicz pour leur soutien et Julie Patenaude, Annie Cardin, André Szabo, Marie-Pier Gareau, Laurie Goupil-Warmoes, Vanessa Sévigny, Shawn-Philippe Levasseur, Pierre-Étienne Phaneuf, Vincent Brodeur ainsi que Marjorie et Myriam Lizotte pour leur aide à la tenue de cet événement.

Pour voir quelques photos de la rencontre en après-midi, cliquez ici.

Annie BlaisBrain Damage sait rendre hommage à Pink Floyd