Ariane Moffatt en toute intimité au Théâtre Beaubois

111Le jeudi 13 novembre dernier, nous avions le plaisir et l’honneur de recevoir au Théâtre Beaubois l’auteure-compositrice-interprète Ariane Moffatt. Se faisant un peu plus rare sur scène depuis la naissance de ses fils jumeaux et la préparation d’un prochain album, c’est à la fois avec douceur et simplicité qu’Ariane a su faire la démonstration de tout son talent.

D’abord en après-midi, elle s’est présentée sur scène devant les élèves de 5e et 6e année inscrits à l’École de musique Beaubois, tous les élèves de 1re secondaire, les élèves de l’harmonie de 2e secondaire ainsi que ceux en option musique de 3e, 4e et 5e secondaire. Pendant 1 heure, Ariane a répondu aux questions adressées par les élèves et l’animatrice de la rencontre, Annie Cardin, enseignante au Collège en musique, qui rapidement a établi une belle complicité avec l’artiste. Puis, à la demande d’un élève, Ariane s’installa 112au piano, déjà sur scène, mais sans amplificateur, pour interpréter sa chanson Réverbère. Les jeunes conquis, certains n’ont pas hésité avant de quitter le Théâtre de s’adresser à elle pour obtenir un autographe ou pour la prise d’une photo en sa compagnie.

En soirée, pour le concert, Ariane s’est d’abord installée au piano. Elle interpréta bien entendu ses plus grands succès tirés de ses 4 albums de compositions originales, dont Poussière d’ange, Point de mire, Imparfait, Je veux tout et Hotel Amour, tout comme de ses coups de coeur autant dans la langue de Molière que celle de Shakespeare. Son interprétation d’In the Air Tonight de Phil Collins en a ravi plus d’un. La foule tomba sous le charme non seulement par son talent, mais aussi par sa sensibilité, son authenticité et son honnêteté dans ses interventions entre les chansons et par les ambiances créées pour chacune de ses interprétations par la musique et les éclairages. Par moment en toute intimité, dans une atmosphère sombre et feutrée où jaillit une lumière, la progression s’est faite vers un univers plus électro pop. Lorsqu’elle a saisi sa guitare, un groove s’installa et entraîna la foule qui répondit aux invitations de l’artiste. L’appréciation de la foule s’est également manifestée lors du rappel où Ariane mit en marche sa « beat box » et interpréta au piano, entre autres, sa chanson Mon corps qu’elle juxtaposa magnifiquement avec la chanson Billy Jean de Micheal Jackson. Déjà au-delà des attentes, elle profita également de l’occasion pour annoncer en primeur la sortie de son prochain 113album qui aura lieu en mars 2015.

La Fondation du collège Beaubois est fière d’avoir présenté ce spectacle et souhaite remercier tous ceux qui y ont assisté et ceux qui ont contribué à son succès. Soulignons d’abord le généreux apport de Paul Cmikiewicz, ancien du Collège de la promotion 1980, qui fut l’instigateur des rencontres ces dernières années entre les élèves et l’artiste (l’après-midi précédant le spectacle) ainsi qu’à la venue de cette artiste en particulier. Mentionnons également l’appui reçu du commanditaire
Ébénisterie Bois Design
, de généreux donateurs : Ventilation Létourneau, Robert Montpetit, Jean-François Plourde et Daniel Trottier, de bons collaborateurs : Annie Blais, Annie Cardin, Jean Gauvin, Julie Patenaude et André Szabo ainsi que des élèves bénévoles du Collège : Olivier Adams, Daniel Baranci, Élizabeth Boileau, Madeleine Eid, Laurie Goupil-Warmoes, Sandrine Ladouceur, Félix Langlois-Gauvin, Marjorie Lizotte, Marianne Patou et Pierre-Antoine Tremblay.117

 

 

Annie BlaisAriane Moffatt en toute intimité au Théâtre Beaubois