Makerspace : le compte-rendu d’une élève de 1re secondaire

«Makerspace» : Un endroit de travail collaboratif […] servant à créer, apprendre, explorer et partager tout en utilisant une technologie avancée [1].

Introduction

Tout commence il y a quelques mois. Début septembre, les membres de la direction décident d’innover en développant le projet «Makerspace» au Collège. Il s’agit de mettre à la disposition de la communauté des outils technologiques servant entre autres à créer des œuvres d’art et des prototypes. Les avantages sont nombreux. Rares sont les écoles au Québec à posséder des outils à la fine pointe de la technologie. De plus, les élèves pourront s’en servir dans divers cours -informatique, arts plastiques et économie, notamment- ou même s’ils veulent concrétiser un projet personnel. D’autre part, des gens de l’extérieur en profiteront tout autant. En effet, louer le Makerspace contribuera dans un premier temps à financer l’achat de matériel, en plus de permettre à toute personne venant du public de s’y initier.

Mais revenons plutôt au cœur du sujet. Qu’implique le projet? D’ici la rentrée scolaire prochaine, trois imprimantes 3D, une découpe au laser, une machine à coudre ainsi qu’un fer à repasser devraient être acquis par le Collège [2]. En attendant le lancement officiel, un comité se rencontre et prend des décisions quant au lieu, à l’aménagement du local et à la promotion du projet. Il se penche aussi sur toutes sortes de détails techniques concernant le futur Makerspace.

Lieu et aménagement du local

IMG0476Le Makerspace se trouvera probablement au local 103 (actuel local d’informatique). Pour ce qui est de l’aménagement, une certaine superficie de rangement sera nécessaire, tout comme une table où les usagers auront à disposition des outils manuels. Un espace détente est également envisagé. Effectivement, il est prouvé que «décrocher» aide parfois à être ultérieurement plus productif. Il a été proposé qu’on y retrouve des «poufs» et des écouteurs afin de s’isoler du bruit. Selon moi, l’endroit devrait être décoré d’œuvres conçues à l’aide de ces nouveaux outils technologiques, et plus particulièrement par les élèves eux-mêmes. Quel projet stimulant pour les amateurs d’arts et de technologies! En plus d’égayer la pièce, cela servirait de modèle à des usagers du Makerspace ayant moins de créativité.

Promotion du projet

J’entends par là la diffusion du projet auprès des étudiants ainsi que la publicité du Makerspace en dehors du collège.

Selon le comité d’organisation, les élèves auront un grand rôle à jouer tout au long du développement du Makerspace. Certains ont d’ailleurs déjà été recrutés et proposent des idées. De plus, presque tous les élèves l’utiliseront dans le cadre d’un cours. C’est pour cela qu’il est très important d’expliquer adéquatement le fonctionnement des outils et leur utilité aux étudiants. Pour ma part, je crois que venir présenter le projet dans les classes serait une bonne idée. J’affectionne également l’idée de déposer des capsules sur le portail, comme nous en avons discuté avec le comité. De courtes vidéos sur le fonctionnement de chacun des outils mis à disposition, par exemple, rendraient plus autonome l’élève qui viendrait les utiliser pour la première fois.

La promotion du Makerspace en dehors du collège est également essentielle. Naturellement, la location du local constituera possiblement l’unique source de revenus. À mon avis, il faudrait donc mettre de l’avant le concept Makerspace, autant sur le site du collège que sur ses réseaux sociaux. Peut-être même que faire de la publicité ne serait pas une mauvaise chose…

Conclusion

Bref, le processus avance bien. C’est surtout grâce à certaines personnes qui y mettent tout leur cœur et c’est ce que j’aimerais saluer. Avec toute leur implication et leur soutien, des résultats positifs devraient être perçus très bientôt!

Marianne Lapierre, élève en 1re secondaire

 

[1] Traduction basée sur une définition du site «makerspaces.com»

[2] Le nombre d’acquisitions pourrait être sujet à changement.

 

Jean-François HouleMakerspace : le compte-rendu d’une élève de 1re secondaire